“Je l’ai trouvé dans les toilettes, un peu éméchée, un peu perdue, avec de la poudre blanche sur le nez et un sourire qui puait la défaite autant que la cigarette, en me voyant elle a sursauté, m’a prit dans ses bras et a fait quelques pas de danse, je l’ai laissé faire parce que ça m’amusait, et que j’étais un peu con aussi, tu vois, sauf qu’ensuite, elle s’est mise à pleurer et m’a demandé pourquoi je l’avais quitté, je ne la connaissais pas, peut-être que son inconscient me confondait avec un autre abruti, je ne savais pas vraiment quoi dire, mais je lui ai quand même répondu, je t’ai quitté parce que tu es la plus belle chose que je n’ai jamais vue et une oeuvre d’art comme toi ne mérite pas de pourrir dans une cave avec un brouillon comme moi”

“Je l’ai trouvé dans les toilettes, un peu éméchée, un peu perdue, avec de la poudre blanche sur le nez et un sourire qui puait la défaite autant que la cigarette, en me voyant elle a sursauté, m’a prit dans ses bras et a fait quelques pas de danse, je l’ai laissé faire parce que ça m’amusait, et que j’étais un peu con aussi, tu vois, sauf qu’ensuite, elle s’est mise à pleurer et m’a demandé pourquoi je l’avais quitté, je ne la connaissais pas, peut-être que son inconscient me confondait avec un autre abruti, je ne savais pas vraiment quoi dire, mais je lui ai quand même répondu, je t’ai quitté parce que tu es la plus belle chose que je n’ai jamais vue et une oeuvre d’art comme toi ne mérite pas de pourrir dans une cave avec un brouillon comme moi”